Journée Internationale des Femmes et des Filles de Science | 1 au 13 février 2020

Où ? À Toulouse, Seilh, Brax & Balma

Quand ? Du 1 au 13 février 2020

Entrée libre et gratuite

 

Projet porté par la Fédération Française des Clubs pour l'UNESCO

 

En partenariat avec :

L'UNESCO déclare le 11 février comme étant la « Journée Internationale des Femmes et des Filles de Science ». La Fédération Française des Clubs pour l’UNESCO (FFCU), relayée pour la région toulousaine par l’association Les Chemins Buissonniers, coordonne plusieurs manifestations dans ce cadre. Elles se dérouleront à Toulouse, Seilh, Brax et Balma du 1 au 13 février 2020.

Samedi 1er février Tout public

11h00 - Médiathèque « Le Petit Prince »
Seilh - 4 ter place de Roaldes du Bourg

Vernissage de l’exposition « Les femmes, les arts et les sciences».

« Comprendre le cerveau, son fonctionnement et le soigner », conférence-spectacle animée par Estelle Cabrillac, diplômée en neuropsycholinguistique, médiatrice scientifique et passionnée des sciences du cerveau, de la transmission et de l’éveil à la curiosité, et les artistes des LabOrateur·trice·s.

  • Résumé
Le Cerveau, quel organe énigmatique ! S'il nous est pourtant si familier car nous en avons tous un avec lequel nous pensons, bougeons, rions, nous exprimons,  il n'en est pas moins invisible à nos yeux et n'en finit pas de nous intriguer ! Nous verrons que grâce au développement des outils exploratoires comme l'EEG ou plus récemment l'IRM, nous en savons aujourd’hui beaucoup plus sur le fonctionnement du cerveau, sur les pathologies ou lésions qui l'affectent, et sommes plus à même de développer des outils pour soigner ou pallier les handicaps qui en découlent. Nous verrons aussi que grâce à ces techniques d'imageries nombre de mythes et croyances sur le cerveau s'effondrent.
  • Les intervenant·e·s
Estelle Cabrillac
Estelle est une passionnée des sciences du cerveau, de la transmission et de l'éveil à la curiosité, ce qui l'a d'ailleurs naturellement amené à créer, avec d'autres doctorants de l'ISCT, l'association inCOGnu pendant ses études universitaires.
Elle intervient aux côtés de Claudine Trémeaux dans les ateliers scolaires « Les Petites Danses Neuronales » ou encore comme médiatrice-animatrice du Cerveaurium aux côtés de Pierre Fauret et Isabelle Cirla pour parler de l'interaction cerveau-machine.
Les LabOrateur·trice·s
Les LabOrateurs·trice·s poursuivent leur engagement dans la lutte contre les inégalités entre les femmes et les hommes, cette fois-ci par le prisme de la place des femmes dans les sciences. En contre-point des parcours spécifiques et individuels des conférencières présentes, nos interventions théâtrales viendront parcourir et questionner les relations entre femmes, sciences et sociétés en France, d'hier à aujourd’hui : au-delà d'un état des lieux, il s’agit bien de comprendre notre histoire et nos comportements pour construire l’égalité dans le domaine scientifique.

Lundi 3 février Scolaire

École Léonard de Vinci - Seilh 

« La surprenante transparence de l’embryon de poisson-zèbre », rencontre avec Julie Batut, chargée de recherche en biologie au CNRS (membre de Femmes & Sciences), accompagnée d’Aurore Anton et de Marie Zilliox, doctorantes, à destination des CM1 et CM2.

  • Résumé

Observer les cellules pour comprendre la formation d’un organe: la surprenante transparence de l’embryon de poisson zèbre. Le fonctionnement d’un organe nécessite une fine régulation de la position, du nombre et de l’identité de chaque cellule qui le compose. Bien que l’altération d’un seul paramètre contribue au développement de nombreuses pathologies, comment ces paramètres se coordonnent pour participer à l’homéostasie tissulaire reste encore mal compris. Au laboratoire nous nous servons en autre de la transparence et la génétique de l’embryon de poisson zèbre pour mieux comprendre la formation d’un organe sensoriel : l’épithélium olfactif futur nez de l’animal. A l’aide de modèle mathématique et d’outils transgéniques nous suivons les futurs neurones olfactifs de leur naissance à leur positionnement final dans l’épithélium olfactif. Nous établissons une cartographie fine de leurs déplacements et positions. Nous souhaitons comprendre comment les différentes populations neuronales sont générées ainsi que caractériser les différentes étapes de la formation de l’épithélium.

  • Les intervenantes
Julie Batut
Julie Batut est chargée de recherche en biologie au CNRS  et membre de l'association Femmes & Sciences.
Aurore Anton et Marie Zilliox
Aurore Anton et Marie Zilliox sont actuellement doctorantes.

Mardi 4 février Scolaire

Centre culturel des Mazades - Toulouse

Ateliers-Jeux, Atelier : « Jeu Mendeleiva », pour découvrir des femmes scientifiques, animé par l’association Femmes & Sciences. Atelier : « Jeu : Parcours de Femmes Inspirantes » animé par l’association Les Chemins Buissonniers. À destination des lycéen·ne·s.

 

Scolaire

École Léo Lagrance - Toulouse

«  Dessine-moi des scientifiques », rencontre avec Clio Der Sarkissian, paléogénomicienne au Laboratoire Anthropologie moléculaire et imagerie de synthèse (AMIS - CNRS, Université Toulouse III - Paul Sabatier) et  Valeria Medina chargée d’édition et community manager CNRS Occitanie Ouest.

  • Résumé
Au préalable, les élèves de CM1 et CM2 prépareront des dessins avec la consigne « Dessinez des scientifiques ». Ensuite des photos de scientifiques en action seront apportées par les intervenantes. Il y aura des hommes et des femmes dans diverses situations de travail scientifique. Cela permettra d’évoquer les différentes disciplines traitées en science au CNRS et de montrer la diversité des profils. Clio Der Sarkissian travaille sur les coquillages, elle portera plusieurs objets pour parler de ses recherches y compris une combinaison pour entrer en salle blanche.
  • Les intervenantes
Valéria Medina
Ancienne élève de l’école Léo Lagrange, Valéria Medina a suivi des études de lettres et d’édition avant d’entrer au CNRS au service de la communication scientifique. Elle est également adhérente de l’association Femmes & Sciences depuis 2015.
Clio Der Sarkissian
Clio Des Sarkissian est une paléogénomicienne du Laboratoire d'Anthropologie moléculaire et imagerie de synthèse (AMIS - CNRS, Université Toulouse III - Paul Sabatier). Elle a commencé ses études dans une école d'ingénieurs à Toulouse, puis elle a ensuite continué ses études en Australie pour devenir chercheuse. Elle a travaillé  comme chercheuse au Danemark et à Toulouse. Dans ses travaux elle essaye de comprendre comment les mollusques ont évolué au cours du temps en étudiant leur coquille. Elle fait également partie de l’association Femmes & Sciences depuis 2018.
 

Jeudi 6 février Scolaire

ALAE - Brax 

« Les relations humains-animaux, une question de frontière ? », rencontre avec Aurélie Hendrick, diplômée en anthropologie de l’environnement au Muséum d’Histoire Naturelle de Paris et membre de l’association Les Chemins Buissonniers, à destination d’une classe de l’ALAE.

  • Résumé
Durant cet atelier, les enfants seront invité·e·s à réfléchir à la notion de liberté et de frontière à travers la cohabitation avec les espèces animales. Il s’agit de partir de leurs  savoirs (où trouve-t’on des animaux sauvages, qu’est-ce que la liberté pour un animal ? etc.) pour questionner et  approfondir ce sujet. Ainsi, les enfants pourront créer sur un support leur propre paysage, entre humains et animaux, montrant ainsi que la liberté de certains s’arrête bel et bien là où commence celle des autres. Les enfants pourront ensuite découvrir et manipuler quelques indices qui permettent de détecter les présences animales. Enfin, cet atelier sera l’occasion d’une discussion sur les métiers liés aux animaux et plus largement aux sciences.
  • L'intervenante
Aurélie Hendrick
Aurélie Hendrick est une chercheuse qui s'intéresse aux relations entre humains et animaux, aux sciences de la nature, à la médiation scientifique et à l'anthropologie. Elle tente aujourd'hui de réunir et partager, ces chemins de transverses pour questionner et créer de nouveaux liens avec notre environnement.

Vendredi 7 février Scolaire

Centre Culturel Alban Minville - Toulouse

« Faire de l’anthropologie. Mise en place et aléas d’une enquête de terrain dans les Andes péruviennes », conférence-spectacle animée par Dorothée Delacroix, maîtresse de conférences à l’IHEAL (Université Sorbonne Nouvelle, Paris 3), anthropologue et travaille sur les mémoires de la guerre civile au Pérou et en Espagne, et les artistes des LabOrateur·trice·s à destination de la Cité Scolaire Rive Gauche à Toulouse.

  • Résumé
L’enquête de terrain est un rite de passage pour tout apprenti ethnologue. Comment et que regarder, décrire et écrire ? Quelles sont les joies et les difficultés du métier ? À travers cette intervention à destination d’un public de lycéen·ne·s, Dorothée Delacroix propose de détailler les méthodes de travail d’un ethnologue à partir d’exemples tirés de ses expériences personnelles dans les Andes du Pérou et en Espagne.
  • Les intervenant·e·s

Dorothée Delacroix
Dorothée Delacroix est maîtresse de conférences à l’Institut des Hautes Études de l’Amérique latine (Université Sorbonne Nouvelle, Paris 3). Elle est anthropologue et travaille sur les mémoires de la guerre civile au Pérou et en Espagne, ainsi que sur les politiques de réparation aux victimes, notamment liées à la recherche des disparus et à la construction de monuments aux morts et mémoriaux.

Les LabOrateur·trice·s
Les LabOrateurs·trice·s poursuivent leur engagement dans la lutte contre les inégalités entre les femmes et les hommes, cette fois-ci par le prisme de la place des femmes dans les sciences. En contre-point des parcours spécifiques et individuels des conférencières présentes, nos interventions théâtrales viendront parcourir et questionner les relations entre femmes, sciences et sociétés en France, d'hier à aujourd’hui : au-delà d'un état des lieux, il s’agit bien de comprendre notre histoire et nos comportements pour construire l’égalité dans le domaine scientifique.

 

Mardi 11 février Tout public

20h00 - Espace des Diversités et de la Laïcité
Toulouse - 38 Rue d’Aubuisson

« À la recherche du sonore », conférence-spectacle avec Marie Baltazar, docteure en anthropologie et Baptiste Genniaux, organiste.

  • Les intervenant·e·s
Marie Baltazar
Marie Baltazar est docteure en anthropologie. Elle s’intéresse à la construction sociale de la figure du musicien en Occident, et travaille notamment sur les organistes. Elle étudie aussi la manière dont les sons contribuent au devenir des individus et collectifs.
Baptiste Genniaux
Baptiste Genniaux enseigne le piano, l'orgue et la formation musicale. Il mène une action de sensibilisation du jeune public à la musique et à la facture d'orgue en collaboration avec le Festival International Toulouse les Orgues et l'Inspection Académique de Haute-Garonne. Depuis 2004, dans le cadre de culture à l'hôpital, il anime des ateliers de découverte de l'orgue, toujours en collaboration avec le Festival Toulouse les Orgues et la DRAC Midi-Pyrénées. Il créé, en 2004, le spectacle « le grand voyage » aux Festival Toulouse les Orgues et Académie d'orgue de Fribourg, et en 2018, le spectacle « Dans les dédales de Jules Verne » , une immersion dans l'univers visionnaire de l'auteur.

Mercredi 12 février Tout public

14h30 - L’Odyssée
Balma - 1 route de Mons

« L’anthropologie sur les îles du Pacifique », conférence-spectacle animée par Guigone Camus, docteure en Anthropologie Sociale et Ethnologie, membre du laboratoire IRIS, qui travaille sur le changement climatique dans les communautés du Pacifique, et les artistes des LabOrateur·trice·s. À destination des enfants du centre de loisirs élémentaire et ouvert au grand public.

  • Résumé
Guigone Camus est Docteure en Anthropologie sociale. Sa spécialité couvre l’archipel de Kiribati, des petites îles coralliennes de l'océan Pacifique traversées par le 180e méridien. Elle a consacré à l'île de Tabiteuea un ouvrage (2014) ainsi qu'une thèse (2016). Son domaine de prédilection est l’analyse de la littérature orale (cosmogonies, mythes, généalogies, contes). Lors de cette présentation, elle s’attachera à raconter comment sa passion pour le Pacifique est née et pourquoi elle a choisi d'étudier des cultures et des modes de vie de sociétés qui sont à l'antipode de sa propre culture.
  • Les intervenant·e·s
Guigone Camus
Guigone Camus est docteure en Anthropologie Sociale et Ethnologie. Elle est membre du laboratoire IRIS qui travaille sur le changement climatique dans les communautés du Pacifique. 
Les LabOrateur·trice·s
Pépinière d'artistes qui se revendique comme un laboratoire théâtral. « Notre théâtre sera citoyen, en ce qu’il s’interrogera sur sa place dans la cité, dans l’espace politique et social qui l’accueille et dans lequel il décidera d’intervenir, d’agir. Notre théâtre sera contemporain en ce qu’il s’aventurera, se risquera à penser le monde, les conduites humaines et les changements à venir. Notre théâtre sera un théâtre d’art, un théâtre métaphysique, poétique et universel. »

Jeudi 13 févier Scolaire

INSA - Toulouse

La Fondation INSA Toulouse, le Centre Gaston Berger, le Parcours Professionnel Individualisé s’associent pour proposer annuellement une Journée Femmes en Sciences au sein de l'INSA Toulouse :
- Conférence de Marlène Coulomb-Gully, professeure des universités en communication (UT2J)
- Table ronde sur l’égalité de genre
- Remise des prix de la Fondation INSA Toulouse
- Formation pour les enseignant·e·s, effectuée par Cathy Gouverneur, Enseignante en Mécanique Energétique - Membre de l’association Femmes & Sciences : « Enseigner les sciences sans stéréotypes ».

Pour plus d'informations

 

Tout public

15h00 - Médiathèque Grand M 
Toulouse - 37 avenue de la Reynerie

Ciné-débat, Projection du film « Matilda » de Danny De Vito suivi d’un échange à destination du grand public (dès 6 ans).

 

Les commentaires sont clos.