Les sciences du cerveau accessibles 

Ateliers 

Durée : 20/30 minutes suivi d’échanges. L’atelier peut être donné 2 ou 3 fois sur une journée, selon la demande et les inscriptions.

Public : de 3 à 5 personnes par atelier. Accessible aux publics non-voyants et malvoyants, et aux publics voyants (idéalement, les groupes sont mixtes).

À partir de 10 ans (les groupes doivent être homogènes)

Intervenante : Estelle Cabrillac, médiatrice scientifique

Les Chemins Buissonniers développent depuis 2019 le projet Au-delà Du Regard, qui vise d’une part à rendre accessible la culture scientifique aux personnes aveugles et malvoyantes, mais également à sensibiliser le public à la diversité des perceptions. Nous cherchons ainsi à mobiliser les sens autres que la vue (toucher, goût, odorat, ouïe) dans nos évènements et ateliers. 

 

Les outils :

Dans ce cadre, nous créons des outils tangibles et manipulables autour des sciences du cerveau. Ces outils sont supports de médiation ; leur manipulation est accompagnée et guidée par une médiatrice scientifique. 

reproduction d'un cerveau en gros plan accompagné d'une maquette tactile d'une structure synaptique

Ces dispositifs ont déjà été utilisés dans le cadre d’ateliers danses-sciences sur le cerveau pour des publics non-voyant et malvoyants  (“Les Petites Danses Neuronales” à l’Unadev), ainsi que dans le cadre d’ateliers tous publics adaptés (“Le cerveau du bout des doigts”), donnés à la Médiathèque Cabanis de Toulouse pour la Semaine du Cerveau 2022

Ateliers accessibles de sensibilisation et de découverte aux sciences du cerveau 

Découvrir le cerveau du bout des doigts 

Reproduction d'un cerveau en 3D

 Guidée par une médiatrice scientifique, la personne participant à l'atelier est amenée à toucher et manipuler un cerveau 3D tangible pour en découvrir la morphologie : circonvolutions et plis, scissures (Rolando et Sylvius) qui permettent de cartographier les lobes (temporal, frontal, occipital et pariétal) et le cervelet.

Ce faisant, elle découvrira comment le cerveau est un organe structuré avec des zones spécialisées (aires motrices, aires du langage, aires visuelles...) mais aussi plastique, c’est-à-dire une véritable matière vivante qui se reconfigure au fil du temps et des expériences du fait des connexions synaptiques qui se créent, se défont et se renforcent au niveau cellulaire.

Le cerveau 3D est représenté poids et échelle 1. Il a donc la taille et le poids d’un cerveau adulte. Les différents lobes sont texturés (choix de textures discriminantes : perles, paillettes) pour pouvoir être identifiés. Le cervelet est identifiable grâce à la représentation de ses nombreux plis. Les deux hémisphères du cerveau se séparent pour rendre accessible l'intérieur (en coupe) du cerveau, et rendre ainsi tangible la différence entre le cortex cérébral et la substance grise et la substance blanche. Cette dernière est plus profonde ; les axones qui la composent sont également représentés en relief. 

   

Comprendre les neurones et les connexions synaptiques 

Pour l’accompagner dans cette plongée vers l’infiniment petit (100 milliards de cellules nerveuses également appelées neurones) et pour mieux appréhender ce qu’est la communication neuronale, la personne est également amenée à toucher et manipuler une structure tangible représentant un neurone (axone, myéline, synapses, dendrites) et à expérimenter les différentes connexions qui lui sont possibles.

Maquette d'une structure synaptique

Grand plateau de 80 centimètres sur 1 mètre, la structure présente plusieurs neurones, que le public peut connecter entre eux grâce à des câbles aimantés. Le public peut faire et défaire les connexions, et appréhender ainsi par le toucher les phénomènes de plasticité cérébrale et reconfiguration neuronale. 

 

Des livrets en braille avec des schémas en relief pour aller plus loin

 

Ces ateliers s’accompagnent de livrets qui prolongent les informations reçues sur le cerveau durant l’atelier. Une traduction braille de ces livrets, avec schémas en relief, a été réalisée.