Les Découvrades de Soleil | Jeudi 7 décembre 2017

Cycle de conférences toulousaines entre arts et sciences
Organisé par Science Animation

Depuis 1997, Science Animation en partenariat avec Météo France, propose au grand public, un cycle de conférences baptisé Les Découvrades. Imaginées chaque saison autour d'une thématique commune, ces conférences-débats Arts et Sciences traitent de sujets variés et attractifs.

Le programme de la saison 2017-2018

Jouer pour apprendre :
joindre l'utile à l'agréable ?

Jeudi 07 décembre 2017 à 20:15
Centre International de Conférences de Météo France,
42, avenue Gaspard Coriolis, Toulouse

Les enfants jouent. Les enfants humains dirons-nous. Mais en réalité non. La plupart des mammifères sociaux jouent pendant leur enfance. Ils jouent beaucoup. Et ça a l’air de les amuser, beaucoup. Mais pourquoi donc ? Quel est l’intérêt de jouer ? Pourquoi la plupart des mammifères sociaux jouent beaucoup moins quand ils sont devenus adultes.

En psychologie évolutionniste et en éthologie certains font l’hypothèse suivante : c’est parce que le jeu est un des moteurs principaux des apprentissages. Nous jouons pour apprendre. Ce n’est pas tellement délibéré, ni culturel, ni même proprement humain. Nous jouons parce que c’est une des meilleures façons d’apprendre, avec l’exploration et les interactions entre pairs.

Nous aurions évolué pour trouver ces activités particulièrement plaisantes, amusantes, motivantes, juste parce qu’elles nous permettent d’apprendre. Si bien qu’à l’école, dans les centres de formation professionnelle, dans les entreprises, nous essayons de recycler cette formidable propriété du jeu pour faire apprendre.

Mais est-ce si simple que cela ? Le recyclage, une fois encore, c’est plus facile à dire qu’à faire.
C’est en tout cas ce qu’André TRICOT, Professeur de Psychologie à l’Université Toulouse Jean Jaurès, prétendra lors de cette Découvrade.

La partie artistique sera assurée par Léa-Christine COUZI (danse/mouvements) et Laurent AVIZOU (musique/sons), sur proposition des Chemins Buissonniers.
Corps physique et corps sonore entrent en résonance dans un mouvement organique : une composition instantanée, expression d'un discours sensitif commun, propre au lieu et au moment de la performance.
De la matière primale à la poésie sensible, clarinette/guitare/voix et chorégraphie spontanée laissent s'exprimer la palette des sentiments humains.
Bruissonance "jouera" une performance "improvisatoire", en résonance avec le thème de la conférence, exploration ludique de soi, de la relation à l'autre, comme échange constructif.

La soirée et le débat public seront animés et modérés par Pierre VIALA, Inspecteur d’académie honoraire, Vice-président de Science Animation.

INSCRIPTION GRATUITE & OBLIGATOIRE

Les commentaires sont clos.